Titulo

✿ Pierre GILOU~Trompe-l'œil ✿

Il trompe-l'œil (francese propr. "inganna l'occhio"; IPA: [tʁɔ̃p lœj]), è un genere pittorico che, attraverso espedienti, induce nell'osservatore l'illusione di stare guardando oggetti reali e tridimensionali, in realtà dipinti su una superficie bidimensionale. Il trompe-l'œil consiste tipicamente nel dipingere un soggetto in modo sufficientemente realistico, da far sparire alla vista la parete su cui è dipinto. Ad esempio, il trompe-l'œil trova il suo campo nella rappresentazione di finestre, porte o atri, per dare l'illusione che lo spazio interno di un ambiente sia più vasto.
Se ne hanno esempi già nell'antica Grecia, nella società romana e nelle epoche successive, fino all'arte contemporanea.
L'espressione trompe-l'œil pare sia nata nel periodo barocco, sebbene tale genere pittorico sia di gran lunga precedente (si rammentino, ad esempio, opere come la Camera degli Sposi del Mantegna a Mantova, o il finto coro di Santa Maria presso San Satiro a Milano, del Bramante).







































Pierre Gilou, de son véritable nom Gilles Cadiou, né le 28 juillet 1938, dans le 13e arrondissement de Paris, est un artiste peintre français fils du peintre Henri Cadiou.
Pierre Gilou suit les cours du lycée d'Arts graphiques Corvisart (nommé auparavant: "Centre d'arts Graphiques", créé par Henri Cadiou en 1942, puis les Cours normaux de la Ville de Paris afin d’y approfondir ses connaissances en dessin,en anatomie et en perspective.Il se consacre ensuite (1962) à la peinture qu'il pratique en autodidacte et expose dès sa jeunesse avec les peintres du mouvement Trompe-l'œil/Réalité, fondé par son père Henri Cadiou au début des années 50.
Passionné par la lumière et le rendu des matières, Gilou est un admirateur de Vermeer, Georges de la Tour et du Caravage. Il aborde des sujets insolites, parfois proches du surréalisme. Son amour du clair-obscur n’excluant ni le paysage ni la nature morte, le conduit au trompe-l’œil qu'il pratique parallèlement aux autres genres, en lui conférant, bien-sûr, la sensibilité sans laquelle il n'y a pas d'œuvre d'art.
En 1989, après le décès de son père,Henri Cadiou, Pierre Gilou prend la suite de ce dernier et organise les manifestations du groupe "Mouvement Trompe-l'Œil/Réalité", y accueillant les nombreux jeunes artistes attirés par cette tendance de l'art contemporain.

Nessun commento

Copyright ©2015 Catherine La Rose. All rights reserved. Powered by Blogger.